Carte de Saint Martin |  Forum | L'actualité | Les petites annonces Contact |  Plan du site 18h39  à  St Martin

tendances du dollar  1€=0.727$
 1$=1.376€

 

carte meteo de Saint Martin
Journée ensoleillée

T° air : 30°C
T° eau : 27°C

Houle SE, creux de m
Vent S - 1.2km/h
 

 Bateaux à quai

Aucun

 Médecins

Liste des médecins à St Martin


 Forum

• Bonjour [u:1eae6f9d64]Je suis aussi à la r ... voir >>>

• [u:d9282c5728]Je suis un transitaire qualifié ... voir >>>

 L'immobilier

Immobilier recherche :
... voir >>>

Offre immobilière :
... voir >>>

Agences immobilière :
Liste des agences immobilières de Saint Martin ... voir >>>

 Photos de l'île

Photos de saint martin
Photos de carnaval
plages

 Les Pro à St Martin

  Toutes les adresses utiles

 Tél. urgents

Hopital : 05 90 52 25
Pompiers : 18
Gendarmerie : 17
Sauvetage mer : 0590 70 92 92
SNSM : 06 90 27 38 69
Medicall : 05 90 29 04 04
Police municip. : 05 9087 88 33
Police front. : 0590 87 57 13

 Archives


Saisissez le mot clé que vous recherchez


OU une date à consulter
    
Toutes les archives

 Sites à voir

La Juve - Club de foot à saint martin

actualite saint martin - le pelican   Fouiller les archives du Pélican :
    
  S'abonner au Pélican

  SAINT MARTIN

Mis à jour le 16/03/2010 à 09h58    

Sécurité privée
En juin dernier, au terme d’un vaste contrôle opéré sur réquisition du vice-procureur, 7 sociétés de sécurité privée de Saint-Martin, et 2 entreprises de Saint Barth avaient été épinglées, à différents niveaux, par le groupe d’intervention réunissant forces de police et de gendarmerie, agents du G.I.R de Guadeloupe, et diverses administrations. L’un des gérants épinglés lors de ce vaste contrôle était condamné par le tribunal de Saint-Martin, le 25 février dernier, à une lourde amende de 18 000 euros.

Plus d’informations dans votre quotidien


Sécurité privée : lourde amende pour un gérant de société de gardiennage

Quelques-unes des armes découvertes lors du contrôle des sociétés de sécurité privée de l’île en juin dernier. Des armes de différentes catégories, pistolets «gomme cogne» à balles en caoutchouc, bombes lacrymogènes et autres matraques télescopiques, saisies par les enquêteurs. Au mois de juin dernier, le vice-procureur de Saint-Martin orchestrait un contrôle sans précédent, inscrit dans le cadre du Comité Opérationnel de Lutte contre le Travail Illégal, (COLTI) : Gendarmes, policiers de l’air et des frontières, agents du Groupement d’Intervention Régional, (GIR), de Guadeloupe, fonctionnaires de l’URSAFF, des services fiscaux et de l’Inspection du Travail passaient au peigne fin, trois jours durant, l’ensemble des sociétés de sécurité privée des deux Îles du nord. Au total, 61 salariés étaient contrôlés par les gendarmes et la PAF. En fonction de leurs auditions, une dizaine d’entreprises faisait l’objet d’un contrôle approfondi, depuis ses bilans comptable à la déclaration de ses employés, en passant par la vérification des agréments. Bilan : 7 sociétés de Saint-Martin, et 2 entreprises de Saint Barth étaient épinglées, à différents niveaux, par le groupe d’intervention. 7 personnes avaient été placées en garde-à-vue pendant le contrôle. Parmi celles-ci, un gérant de société qui collectionnait les infractions, et une fausse «experte-comptable».

Plus d’informations dans votre quotidien

L’enregistrement des Haïtiens démarre aujourd’hui à l’Armée du Salut

Les ressortissants haïtiens qui vivent ici illégalement et qui ne relèvent pas des Accords Brooks Tower, ont deux semaines à partir d’aujourd’hui pour déclarer leur situation et ainsi, bénéficier d’une prolongation de leur séjour de six mois. Le Gouvernement Central a donc indiqué vendredi les termes de l’asile temporaire qu’il entend accorder aux illégaux haïtiens.
Les touristes haïtiens qui sont arrivés aux Antilles Néerlandaises avant le tremblement de terre qui a dévasté leur île le 12 janvier, peuvent, quant à eux, rester jusqu’à la fin de l’année. Les Accords de Brooks Tower ont donné une chance à des milliers d’illégaux vivant aux Antilles Néerlandaises depuis longtemps de régulariser leur situation pour un an.
Les Haïtiens qui sont arrivés entre le 1er janvier 2006 et le 12 janvier 2010 et qui ne relèvent pas des Accords Brooks Tower, doivent donc s’enregistrer au Centre de Conférence de l’Armée du Salut à Cole Bay, chaque jour de 8h à 16h. «L’enregistrement prend quelques minutes, pourvu que l’immigrant apporte son passeport, explique le ministre de la justice. Ensuite, une copie de son formulaire lui sera délivrée, qui stipulera sa date limite de départ. Les fraudeurs peuvent s’attendre à des poursuites pénales et à une expulsion immédiate».


Plus d’informations dans votre quotidien

Un règlement de comptes à Concordia ?

Un jeune homme de 18 ans a été tué dans la nuit de vendredi à samedi entre Spring Concordia et Agrément. La piste du règlement de comptes est pour l’instant privilégiée par les enquêteurs.

Plus d’informations dans votre quotidien

Consulter les archives du journal le Pelican
Le pélican - le quotidien de Saint MartinConcordia - Centre Llobrégat
Tél. 05 90 52 21 45
Fax 05 90 52 21 07
lepelican@domaccess.com