Carte de Saint Martin |  Forum | L'actualité | Les petites annonces Contact |  Plan du site 22h40  à  St Martin

tendances du dollar  1€=1.461$
 1$=0.684€

 

carte meteo de Saint Martin
Journée ensoleillée

T° air : 29°C
T° eau : 28°C

Houle NE, creux de 1.8m
Vent ESE - 20km/h
 

 Bateaux à quai

Aucun

 Médecins

Liste des médecins à St Martin


 Forum

• Désolé j ai été debordé ces derniers temps ... voir >>>

• suite au passage de l' ouragan irma je souhai ... voir >>>

 L'immobilier

Immobilier recherche :
... voir >>>

Offre immobilière :
... voir >>>

Agences immobilière :
Liste des agences immobilières de Saint Martin ... voir >>>

 Photos de l'île

Photos de saint martin
Photos de nature
carnaval

 Les Pro à St Martin

  Toutes les adresses utiles

 Tél. urgents

Hopital : 05 90 52 25
Pompiers : 18
Gendarmerie : 17
Sauvetage mer : 0590 70 92 92
SNSM : 06 90 27 38 69
Medicall : 05 90 29 04 04
Police municip. : 05 9087 88 33
Police front. : 0590 87 57 13

 Archives


Saisissez le mot clé que vous recherchez


OU une date à consulter
    
Toutes les archives

 Sites à voir

La Juve - Club de foot à saint martin

actualite saint martin - le pelican   Fouiller les archives du Pélican :
    
  S'abonner au Pélican

  SAINT MARTIN

Mis à jour le 15/09/2009 à 10h48    

Grippe : 2 classes fermées à Cul de Sac
La préfecture des îles du Nord a pris la décision, hier en fin de matinée de fermer deux classes de l’école maternelle de Cul de Sac, en raison de cas multiples de symptômes grippaux. En revanche, la mise en place de la mesure de fermeture a été plutôt cafouilleuse...

Plus d’informations dans votre quotidien


Cul de Sac : deux classes de maternelle fermées pour suspicion de grippe

L’école maternelle de Cul de Sac hier après-midi. On ne sait pas encore bien entendu s’il s’agit de malades atteints du virus A(H1N1) ou d’une grippe saisonnière plus classique. Mais, selon le communiqué signé par le préfet Jacques Simonnet «Dans l’attente des résultats des investigations complémentaires et, en application des instructions interministérielles nationales, et en concertation avec le recteur de l’académie de Guadeloupe» les deux classes concernées (petite et moyenne section) seront fermées pour une semaine, jusqu’au lundi 21 septembre 8h00. On ne sait même pas encore précisément le nombre de cas précis recensés dans cette petite école maternelle. Le communiqué fait état d’une douzaine d’enfants et deux assistantes maternelles qui ont présenté tout au long de la semaine dernière des symptômes grippaux. Il y avait également hier matin, trois absents en moyenne section sans que l’on sache là aussi, si les absences étaient justifiées pour maladie ou pas, a fortiori pour des symptômes grippaux ou pas... Il semble néanmoins que dans cette petite école maternelle de Cul de Sac (qui ne comprend que 3 classes) les cas se sont multipliés rapidement tout au long de la semaine dernière : 1 premier enfant absent lundi dernier, puis trois nouveaux le mardi, et enfin le vendredi il manquait 12 enfants et deux assistantes maternelles.

Plus d’informations dans votre quotidien

Le projet de piscine en eau de mer présenté au quartier

Il s’agissait hier d’une réunion de travail entre les membres du Conseil de quartier qui pouvaient être présents en matinée, avec la direction du service de l’Éducation de la COM, et le cabinet maître d’oeuvre de la mise en place de cette piscine flottante. La presse n’a pas été invitée à suivre la présentation précise du projet. Quatre points étaient à l’ordre du jour de cette réunion de travail : déterminer le lieu d’implantation précis du futur bassin ; la délimitation de la zone de surveillance ; les horaires d’ouverture et les usagers autorisés à fréquenter cette piscine. Rappelons que les élus de la Collectivité ont délibéré en novembre 2008 au sujet de cette piscine flottante en eau de mer, pour répondre à une circulaire de l’Éducation nationale qui mentionne que les «activités aquatiques et la natation font partie intégrante de l’enseignement de l’éducation physique et sportive à l’école, au collège et au lycée». Les élus ont donc approuvé le 4 novembre dernier pour un plan de financement d’un bassin flottant aux dimensions olympiques de 50 m de long. Le projet n’a rien de fantasque, au contraire, avec les techniques d’aujourd’hui des bassins flottants ont déjà été édifiés en différentes villes de France pour des opérations ponctuelles. Ce type de bassin pouvant être «monté» en quelques semaines seulement. La discussion au Conseil de quartier d’hier était notamment le lieu d’un débat sur l’emplacement idéal de cet équipement dans la baie de Grand Case, qui peut parfois être soumise à des effets de houle importants. On ne sait pas non plus si cette piscine sera exclusivement ouverte aux scolaires pour répondre aux exigences des textes de l’Éducation nationale, ou bien si le grand public, et les clubs ou écoles de natation, pourront également profiter de cet équipement qui manque cruellement sur notre île. Le coût total de ce projet étant évalué à 4,5 millions d’euros, avec des subventions que la Collectivité a demandé à l’État et à d’autres partenaires.
A noter que la discussion d’hier a démarré par une remarque acide du suppléant du représentant du quartier N°2. Emile Larmonie faisant, à juste titre remarquer, que la discussion portait non pas sur un projet, mais sur un projet en passe d’être réalisé très bientôt ! Alors qu’il avait été précisé, lors de l’avènement des Conseils de quartier que l’avis des conseillers de quartier serait recherché bien en amont et non pas seulement lorsque le projet est apparemment bouclé et en passe d’être réalisé...


Plus d’informations dans votre quotidien

Formation express et intense pour les taxis

La semaine dernière, les locaux de la SMUTA (Saint Martin United Taxi Association) situés sur le rond-point de l’Office de Tourisme, étaient le lieu d’une agitation inhabituelle. En effet, une vingtaine de chauffeurs de taxi (sur les 80 exerçant cette profession en partie française) ont suivi une formation dispensée par le CTO, Caribbean Tourism Organization. Cette première session d’une vingtaine d’heures, qui sera suivie par d’autres sessions visant les taxis mais aussi les chauffeurs de bus, par exemple, a permis aux chauffeurs locaux de mieux appréhender leur rôle, comme maillon important dans l’accueil fait aux touristes. A l’issue de la formation, les stagiaires ont offert vendredi dernier une plaque signée de leurs noms à leur formatrice, Mme Bonita Morgan (ici avec George Parotte, vice-président de la SMUTA).



Plus d’informations dans votre quotidien

La grippe A expliquée aux parents des écoliers

Le docteur Jean-Alain Gandji répond aux questions des parents des écoliers de Siméonne Trott, jeudi soir dernier. Jeudi soir dernier, Aline Choisy, la directrice de l’école maternelle Siméonne Trott à Concordia, invitait le docteur Jean-Alain Gandji, médecin à l’hôpital Louis Constant Fleming dans l’établissement, pour une rencontre avec les parents d’élèves sur le thème de la grippe A (H1N1). Un premier groupe de parents avait été informé lundi matin, des mesures de prévention à observer. Les parents ont pu poser toutes leurs questions et faire part de leurs inquiétudes au praticien et à la direction de l’établissement. Pour Mme Choisy, le protocole en matière de prévention orchestré par le rectorat de Guadeloupe est parfaitement au point dans les écoles : les établissements disposent de masques, de savon liquide dans les toilettes, de serviettes en papier… « Ces réunions ont surtout pour but de rassurer les parents d’élèves, de montrer que la situation est sous contrôle et qu’il ne sert à rien de céder à la panique » commente Aline Choisy.

Plus d’informations dans votre quotidien

Menaces au volant, image déplorable de Saint-Martin au tournant !

Je lis régulièrement dans vos colonnes, que la Collectivité cherche à réorganiser et redynamiser le transport public, afin d’encourager dans l’avenir un maximum d’insulaires à emprunter les bus. Des abribus sont peu à peu installés, des lignes nouvelles voient le jour…Et c’est tant mieux. Sans vouloir faire ni généralités, ni polémiques, il me semble cependant qu’en parallèle à ces innovations « techniques », la COM va devoir s’atteler, après les chauffeurs de taxis, à la formation des chauffeurs de ces minibus.


Samedi après-midi, au guidon de mon scooter, je double l’un de ces minibus qui s’est arrêté sur le passage piéton de la rue de la République pour déposer un client. Quelques instants plus tard, le bus, dans un grand bruit de klaxon, me double à son tour, à grande vitesse, et « pile » au moment de s’engager rue de la Liberté : le chauffeur hurle, avec force invectives, que je n’ai « rien à faire au milieu de la rue » ( ?!). Généralement assez peu encline au règlement de compte de poissonnier au beau milieu de la voie publique, je laisse « couler » et le charmant chauffeur repart. En trombe. Sauf que si je me trouvais « au milieu » de la rue, c’est parce que j’avais moi aussi mis mon clignotant pour tourner rue de la Liberté ! Me voilà donc roulant derrière mon nouvel ami. Qui a dû y voir, du haut de sa paranoïa, une provocation puisque au niveau de la Poste, l’homme freine brusquement, range son bus en travers de la route, descend du véhicule, et fonce droit vers moi. « Tu notes ma plaque d’immatriculation, c’est ça ? » s’enquiert-il, le doigt menaçant et le visage à deux centimètres de mon casque. « Je te préviens : j’ai déjà tué pour mon frère à coups de machette. Je vais moi aussi noter ton numéro de plaque et si tu me fais des problèmes avec les gendarmes, je te retrouve, et je te tue, toi, tes enfants et toute ta famille » postillonne, entre autres délicatesses, l’affable conducteur. Devant tant d’amabilités, j’ai donc effectivement enregistré le numéro de la plaque de ce chauffeur en verve, pour déposer une plainte. Je voulais, par le récit de cette malheureuse anecdote, alerter le service Transports de la Collectivité : ce monsieur, qui s’est donné en spectacle en plein de centre-ville de Marigot, offre une image bien peu reluisante de sa mission de service public. Je ne suis pas certaine que ce type de comportement déviant donne très envie aux insulaires d’emprunter nos bus. A bon entendeur.







Plus d’informations dans votre quotidien

Le Princess Casino fête ses 10 ans !

l'entrée du casinoL’ouverture du Princess Casino à Saint-Martin a été annoncée au monde en septembre 1999 et depuis, il n’a cessé de s’agrandir et de s’améliorer.

C’est aujourd’hui l’un des plus grands casinos des Caraibes, Le Princess Casino emploie plus de 375 personnes de l’île et il présente une surface dédiée aux jeux de près de 2500 m2 avec plus de 524 machines à sous, deux bars bien achalandés et des tables de jeux style Las Vegas. Le Princess Casino appartient à la chaîne « World of Princess » qui est une des plus grosses compagnies privées de gestion d’hôtels casinos avec 28 complexes dans le monde.
Le PDG et son épouse, Mr et Mme OZKAN sont très impliqués dans de nombreuses œuvres caritatives à St-Maarten avec des évènements ayant générés des milliers de dollars et des revenus pour l’économie locale, ce qui est leur façon de rendre à la communauté de St-Maarten ce qu’elle leur offre.
La Compagnie « World of Princess » a également deux autres casinos, le plus ancien est le Coliseum Casino à Philipsburg et l’autre est le Tropicana Casino de Cole Bay mais le fer de lance de la Compagnie est le Princess Casino depuis août 1999 lorsque l’ancien complexe Sheraton Casino du Port de Plaisance a été racheté et a réouvert avec une nouvelle Direction sous le nom The Princess Port de Plaisance Resort, Marina and Casino.
Il propose aujourd’hui une boîte de nuit, quatre restaurants internationaux pouvant satisfaire tous les palais et des soirées avec des danses exotiques, des artistes internationaux et locaux, chanteurs et musiciens.
L’ambiance ainsi assurée l’est grâce à la gentillesse et au sourire de l’équipe en place, palpable dès l’entrée à sa façon chaleureuse d’accueillir chaque personne.
En effet, l’encadrement et le personnel mettent un point d’honneur à montrer l’hospitalité Saint-Martinoise aux clients, de l’accueil aux tables de jeux, en passant par les machines à sous, tout est fait pour vous satisfaire.
Nous souhaitons un joyeux dixième anniversaire au Princess Casino et de nombreux autres succès à St-Maarten.
A cette occasion, les 18, 19 et 20 septembre 2009, le complexe proposera trois jours de fête avec spectacles, champagne, jeux et attractions pour célébrer cet anniversaire comme il se doit pour le casino « number one » de St-Maarten !


Plus d’informations dans votre quotidien

Consulter les archives du journal le Pelican
Le pélican - le quotidien de Saint MartinConcordia - Centre Llobrégat
Tél. 05 90 52 21 45
Fax 05 90 52 21 07
lepelican@domaccess.com