Carte de Saint Martin |  Forum | L'actualité | Les petites annonces Contact |  Plan du site 23h25  à  St Martin

tendances du dollar  1€=1,433$
 1$=0,697€

 

carte meteo de Saint Martin
journée ensoleillée

T° air : 29°C
T° eau : 28°C

Houle ENE, creux de 1.2m
Vent E - 20km/h
 

 Bateaux à quai

Aucun

 Médecins

Liste des médecins à St Martin


 Forum

• Offre de prêt entre particulier sérieux tau ... voir >>>

• Je me nomme corine âgée de 32 ans j'habite da ... voir >>>

 L'immobilier

Immobilier recherche :
... voir >>>

Offre immobilière :
... voir >>>

Agences immobilière :
Liste des agences immobilières de Saint Martin ... voir >>>

 Photos de l'île

Photos de saint martin
Photos de plages
carnaval

 Les Pro à St Martin

  Toutes les adresses utiles

 Tél. urgents

Hopital : 05 90 52 25
Pompiers : 18
Gendarmerie : 17
Sauvetage mer : 0590 70 92 92
SNSM : 06 90 27 38 69
Medicall : 05 90 29 04 04
Police municip. : 05 9087 88 33
Police front. : 0590 87 57 13

 Archives


Saisissez le mot clé que vous recherchez


OU une date à consulter
    
Toutes les archives

 Sites à voir

La Juve - Club de foot à saint martin

actualite saint martin - le pelican   Fouiller les archives du Pélican :
    
  S'abonner au Pélican

  SAINT MARTIN

Mis à jour le 08/09/2009 à 10h04    

Économie : Des motifs d’inquiétude
Si pour les observateurs économiques de l’Institut d’Emission des Départements d’Outre-Mer, 2008 a été l’année de la « résistance » de l’économie saint-martinoise dans un contexte de crise mondiale, 2009 en revanche s’annonce difficile.



Plus d’informations dans votre quotidien


Après une année de « résistance », l’inquiétude s’installe…

RadissonPilier de l’économie saint-martinoise, le secteur touristique a lui aussi bien « résisté » au choc de la crise mondiale. Avec néanmoins des indicateurs contrastés et des motifs d’inquiétude pour l’avenir. Selon les observateurs de l’IEDOM, c’est la « French Touch » qui aurait relativement épargné le secteur en 2008. Mais si la partie française a su miser sur une offre de qualité, se démarquant du tourisme de masse de la partie hollandaise, l’activité touristique reste fortement dépendante de la fréquentation de Sint Maarten. Si le trafic aérien aux aéroports de Juliana et de Grand Case ou les activités de croisière et de plaisance partie française affichent de bons résultats, la haute saison 2008/2009 s’est avérée « médiocre », et la fréquentation touristique a « globalement fléchi ». Une fréquentation qui diminue d’ailleurs progressivement depuis 2005 : l’île a ainsi vu son nombre de visiteurs chuter de 5,5% depuis 2005 et de 3,2% pour la seule année 2008. Avec, bien entendu, des répercussions sur les activités paratouristiques, le commerce en première ligne.
Et les résultats de l’hôtellerie reflètent cette morosité : les taux d’occupation des chambres et le nombre cumulé de nuitées auraient ainsi respectivement chuté de 3,9 points, (passant ainsi en dessous de la barre des 60% considérée comme le seuil de rentabilité des établissements hôteliers), et de 6,5% l’année dernière. Et la situation semble perdurer, avec l’effondrement de la fréquentation au premier semestre 2009. « La basse saison 2009 s’annonce en effet mauvaise, après une haute saison 2008/2009 difficile et un certain nombre d’établissements hôteliers pourraient être en difficulté » conclut l’IEDOM.



Plus d’informations dans votre quotidien

Rentrée 2009 : quelques couacs...

La rentrée en CP d’une douzaine de jeunes écoliers a été particulièrement éprouvante pour ces jeunes enfants et leurs familles. En dépit d’une inscription en bonne et due forme auprès des services de la Collectivité au printemps dernier, quelques élèves issus de maternelle en public, ont eu la désagréable surprise d’apprendre qu’ils avaient été tout simplement oubliés ! Les parents ont donc été priés le jour de la rentrée des classes de ramener leurs enfants à la maison, le temps d’éclaircir la situation. Le lendemain, même comédie, quelques enfants toujours non affectés officiellement à cette école ont dû attendre plusieurs heures avant d’être autorisés à rentrer en classe, de façon provisoire. En fait, il semble que ces enfants avaient été placés par le bureau des inscriptions de la Collectivité sur une liste complémentaire pour l’école Duverly le 2 juillet dernier, avant qu’une nouvelle liste complémentaire ait été éditée le 9 juillet. La dernière liste n’annulant pas la précédente ! Mais cette information importante n’avait pas été communiquée à la direction de l’école, qui n’a donc traité que la dernière liste complémentaire et non les deux. Sur ce couac de la rentrée, aujourd’hui, Collectivité et administration de l’Éducation nationale, se renvoient la responsabilité. Les listes complémentaires étant du ressort du rectorat dit la COM. Sauf que les parents des enfants concernés, ont dû refaire complètement les dossiers d’inscription (photos d’identité, photocopies du carnet de santé etc..), auprès des services de la COM, alors que les dossiers avaient été enregistrés comme complets au printemps dernier. Toute cette agitation autour de l’école Nina Duverly -quelques parents étant passablement énervés vendredi matin-, a conduit les autorités à déployer quelques gendarmes aux abords de l’école. Reste aussi à savoir également comment la situation sera réglée au sein même de l’école Duverly qui se retrouve aujourd’hui avec une centaine d’élèves de CP pour 4 classes. En dépit de nos appels téléphoniques hier auprès des administrations concernées, il ne nous a pas été possible d’obtenir de réponses, ni de commentaires.

Plus d’informations dans votre quotidien

Elise, une femme sage !

Elise GUETElise GUET, sage-femme diplômée d’Etat depuis 2003, a travaillé à l’hôpital Beaujon de Clichy (92) puis à l’hôpital de Rambouillet (78) à sa sortie de l’école. Elle a reçu des formations spécifiques pour l’allaitement maternel (formation dispensée par l’OMS) et les suites de couches.
Petite, elle avait vécu en Nouvelle-Calédonie, donc souhaitait trouver un emploi sous le soleil. C’est ainsi qu’elle est arrivée à Saint-Martin en 2004 afin de remplacer une collègue qui quittait l’île.
« Je suis installée dans ce cabinet depuis 2008, j’y travaille seule mais je m’y sens bien. Les soins ne sont pas gratuits mais je prends le tiers-payant à 100%, à condition que la grossesse ait été correctement déclarée à la Sécurité Sociale. » En effet, le public d’Elise reçoit indifféremment l’AME (aide médicale d’Etat), la CMU (couverture maladie universelle) ou dépend du régime général de la Sécurité Sociale.
Pour pouvoir toucher un maximum de personnes, Elise s’est faite connaître auprès des gynécologues qui lui envoient des patientes, elle a également effectué des remplacements à l’hôpital et a récemment appelé tous les généralistes pour se présenter et leur envoyer une plaquette à afficher dans leur salle d’attente.


Plus d’informations dans votre quotidien

Un réseau de vente de stupéfiants démantelé

En procédant dès mercredi dernier à un flagrant délit, les gendarmes de l’île ont réussi à démanteler toute une équipe de trafiquants de stupéfiants en tous genres, au terme d’une longue enquête sur un réseau situé en centre ville. Sur place 2,6 kilos de cocaïne ont été découverts, ainsi que 280 grammes de crack encore non modifié, ce qui indique que le crack était transformé sur place en gélules avant d’être écoulé sur le marché local. Ont également été saisis 6 900 dollars et 1 000 euros d’argent en liquide. Ce réseau avait quasiment pignon sur rue, en tout cas à la vue de tous entre Saint James et Low Town. Mais l’enquête a été longue jusqu’à l’opération d’envergure menée vendredi au petit matin qui a permis d’interpeller un homme d’une cinquantaine d’années qui organisait un réseau de revendeurs, dont trois d’entre eux, âgés d’une trentaine d’années, ont également été appréhendés. Les revendeurs présumés de ce trafic de stupéfiants ont été immédiatement envoyés à Basse Terre pour une comparution immédiate. Mais ayant demandé à être représentés par leurs avocats, ils ne seront réellement jugés que d’ici une dizaine de jours. En attendant, ils restent en détention provisoire. Quant au fournisseur de ce réseau, sa garde à vue a été prolongée de 48 heures au cours du week-end dernier pour permettre aux enquêteurs d’aller au bout de leurs investigations à son sujet. Cet homme d’une cinquantaine d’années a finalement pris, lui aussi, la direction de Basse-Terre ce lundi matin.







Plus d’informations dans votre quotidien

« Des Cinq Sens » visité sur le Forum de la rentrée !

stand activitésL'Association Des Cinq Sens était présente, ce week-end au Beach Plaza à l’occasion du Forum de la rentrée orchestré par Calypso Event.



Plus de 70 personnes ont participé aux activités de découvertes sensorielles sur le stand de l’association et se sont notamment essayées au parcours sur le thème de la mer, les yeux bandés. Une mise en situation pour se mettre à la place d'une personne souffrant d'une déficience visuelle et mieux cerner son quotidien, mais aussi pour faire comprendre que sans la vue, les autres sens devient très important.



Chaque enfant a également appris à écrire son prénom en braille.









Plus d’informations dans votre quotidien

Consulter les archives du journal le Pelican
Le pélican - le quotidien de Saint MartinConcordia - Centre Llobrégat
Tél. 05 90 52 21 45
Fax 05 90 52 21 07
lepelican@domaccess.com