Carte de Saint Martin |  Forum | L'actualité | Les petites annonces Contact |  Plan du site 11h14  à  St Martin

tendances du dollar  1€=1.458$
 1$=0.686€

 

carte meteo de Saint Martin
Journée ensoleillée

T° air : 30°C
T° eau : 28°C

Houle NNE, creux de 1.8Jm
Vent ENE - 20km/h
 

 Bateaux à quai

Aucun

 Médecins

Liste des médecins à St Martin


 Forum

• Désolé j ai été debordé ces derniers temps ... voir >>>

• suite au passage de l' ouragan irma je souhai ... voir >>>

 L'immobilier

Immobilier recherche :
... voir >>>

Offre immobilière :
... voir >>>

Agences immobilière :
Liste des agences immobilières de Saint Martin ... voir >>>

 Photos de l'île

Photos de saint martin
Photos de insolites
plages

 Les Pro à St Martin

  Toutes les adresses utiles

 Tél. urgents

Hopital : 05 90 52 25
Pompiers : 18
Gendarmerie : 17
Sauvetage mer : 0590 70 92 92
SNSM : 06 90 27 38 69
Medicall : 05 90 29 04 04
Police municip. : 05 9087 88 33
Police front. : 0590 87 57 13

 Archives


Saisissez le mot clé que vous recherchez


OU une date à consulter
    
Toutes les archives

 Sites à voir

La Juve - Club de foot à saint martin

actualite saint martin - le pelican   Fouiller les archives du Pélican :
    
  S'abonner au Pélican

  SAINT MARTIN

Mis à jour le 01/10/2009 à 09h52    

Opération de nettoyage sous-marin
Relayant une opération lancée pour la 5e année en Guadeloupe par la Diren (Direction régionale de l’environnement) et la Fédération des sports sous-marins, le club Windy Reef du Galion organise un nettoyage sous-marin dimanche et en appelle aux bonnes volontés.



Plus d’informations dans votre quotidien


Nettoyage sous-marin : un rendez-vous dimanche au Galion

Ramassage de déchets sous-marins : à pratiquer en bouteille ou en snorkelling.Parce que nous sommes sur une île, que la mer est omniprésente et largement utilisée à des fins touristiques et commerciales, parfois soutenues, l’attention de tous doit être portée sur son état de santé. Or, nous le constatons régulièrement, chaque gros coup de houle rapporte sur nos rivages des déchets en grand nombre : rebuts d’activités humaines menées sur les côtes, mais également de déchets jetés en pleine mer par des plaisanciers peu scrupuleux. Si jusqu’à présent les nettoyages s’étaient concentrés sur les plages, depuis quelques années, en Guadeloupe, la Diren et la fédération des sports sous-marins ont lancé une opération de nettoyage sous l’eau, faisant appel aux plongeurs mais également aux pratiquants du PMT (palmes, masque, tuba). Ce sera, dimanche, la 5e édition de ce nettoyage sous-marin et cette année, le club Windy Reef du Galion a décidé de relayer localement cette opération. Car une mer polluée, une mer poubelle, est une mer malade. Si les surfers, windsurfers et kite surfers qui pratiquent leur sport sur le spot du Galion, disposent d’une vague suffisante pour leurs activités, c’est que la barrière de corail résiste encore à de nombreuses attaques tant naturelles (température de l’eau, cyclones) qu’humaines par les déchets que nous y laissons. Pour préserver le spot, pour faire émerger dans les consciences qu’un déchet jeté à la mer, s’il disparaît à la vue, met du temps à être réellement détruit et n’est pas sans conséquence sur le milieu dans lequel il échoue, la journée de dimanche sera une piqûre de rappel utile à tout un chacun. Ceux qui désirent participer à cette opération de nettoyage pourront se présenter dimanche matin, avec leur équipement, au club Windy Reef, dès 9h30 pour un briefing avant de se répartir sur le site. Jean-Seb Lavocat, le coach du club a obtenu de la Collectivité 200 sacs poubelles, et un ramassage exceptionnel des sacs (remplis !) lundi matin. Et comme les bonnes volontés seront certainement nombreuses dimanche, un nettoyage de la plage sera également lancé pour ceux qui ne pratiquent ni la plongée ni le snorkelling, car la plage du Galion a également bien besoin d’un coup de ménage.

Plus d’informations dans votre quotidien

Les fonds sous-marins de Saint-Martin présentent un intérêt de faune et de flore intéressant : à préserver absolument !

plongeursEn mars dernier, des enseignants du collège de Quartier d’Orléans avaient déjà mené une opération de nettoyage sous-marin sur le site du Galion, au cours de la semaine du développement durable menée dans l’établissement. Cette fois-ci, ils sont de retour avec leur association, récemment créée, «I Love My Turtle Island». Ils seront présents ce dimanche au Galion aux côté du Windy Reef et ont obtenu le soutien du Sea Horse Diving et de Scuba Shop qui leur mettent à disposition des équipements de plongée complets afin de participer à l’opération de nettoyage. Dans leur sillage, les enseignants comptent bien mobiliser leurs familles, leurs amis, leurs élèves et les parents d’élèves pour que ce nettoyage s’avère une réussite complète.

Plus d’informations dans votre quotidien

Coups de feu à Colombier mardi

Un impressionnant dispositif de gendarmerie a investi le quartier de Colombier, mardi en fin d’après-midi. Des habitants du quartier, inquiets, avaient appelé la gendarmerie, pour signaler des coups de feu à répétition. Les militaires, gilets par balle et armes au poing, sont intervenus rapidement sur les lieux. Des recherches ont été menées, en vain.

Plus d’informations dans votre quotidien

Casting aujourd’hui et demain pour la Baie des Flamboyants à l’Arawak

Petite piqûre de rappel pour les comédiens en herbe de l’île. La série guadeloupéenne La Baie des Flamboyants, diffusée sur RFO, se délocalise : un premier tournage de 6 semaines débutera à Saint-Martin le 2 novembre prochain. Un grand casting est organisé par Salomé Langevin, la directrice de casting pour J.L.A Production, à l’Arawak, sur le Front de mer de Marigot, demain jeudi et vendredi, de 9 heures à midi et de 14 heures à 17 heures. 6 rôles « récurrents » et de nombreux rôles de figurants sont à pourvoir. Détail important : la directrice de casting cherche des comédiens et des comédiennes de plus de 16 ans uniquement. Les candidats seront sélectionnés sur photo, et contactés quelques jours après ce premier casting, pour tourner des essais, sous l’œil de la scénariste de la série. Pour de plus amples informations, contacter Salomé au 06 90 17 15 60.

Plus d’informations dans votre quotidien

La mer en danger, selon les professionnels

Les fonds sous-marins de Saint-Martin présentent un intérêt de faune et de flore intéressant : à préserver absolument !Les amateurs de plongée le savent bien. Les fonds marins de Saint-Martin présentent des atouts certains, puisqu’on compte une quarantaine de spots, très variés selon leur exposition et leur situation. Mais ils sont soumis à rude épreuve ! En raison des variations météorologiques tout d’abord. Lorsque la température de l’eau monte trop haut, durant l’été, les coraux sont atteints de blanchiment, ils cassent et meurent. Il y a trois ans, la situation était inquiétante, mais les choses se sont améliorées depuis. «Cette année, la température de l’eau de mer n’a jamais dépassé les 30 degrés. C’est un bien pour le milieu marin qui peut se reconstruire. Les récifs coralliens ont très bien résisté», explique Alain Leprince moniteur de plongée brevet d’État du Sea Horse Diving de la Baie Nettlé. Autre attaque, naturelle, les passages de cyclone. Après le passage d’Omar en octobre 2008, de nombreux spots de plongée étaient devenus impraticables. Les éponges particulièrement avaient presque entièrement disparu des sites sur la côte sud-ouest, entre Simpson Bay et les Terres Basses. Mais grâce à une régénération rapide au cours des derniers mois, les éponges sont désormais de retour et remettent de la couleur dans un fond de mer, bien terne, resté longtemps brassé par des sédiments en suspension. Un autre inquiétude vient des alentours de Tintamare, où certains spots autrefois réputés pour leur foisonnement de poissons, sont depuis 2 ou 3 ans, presque entièrement désertés de vie. Enfin les plongeurs rencontrent quasi systématiquement lors de leurs randonnées sous-marines des traces du passage des hommes. Canettes, bouteilles de verre, gobelets, sacs plastiques jonchent le fond de la mer. Or, les sacs plastiques particulièrement sont dangereux pour les tortues marines, qui croyant avoir affaire à des méduses, y plongent tête la première et meurent étouffées !

Plus d’informations dans votre quotidien

Meurtre à Marigot Le suspect serait passé aux aveux pendant sa garde-à-vue

Le jeune homme, âgé de 29 ans, avait été arrêté à son domicile dimanche matin, puis placé en garde-à-vue à La Savane par les enquêteurs de la brigade des recherches. Le suspect, caméraman et animateur d’une chaîne de télévision locale, serait passé aux aveux pendant sa garde-à-vue, apprend-t-on de source judiciaire. Il est suspecté d’avoir tué par balles le jeune homme de 20 ans, abattu jeudi soir à 22 heures 30 devant son domicile de Marigot. Mardi, le suspect était transféré en Guadeloupe pour être placé en détention provisoire. L’enquête n’est plus sous la juridiction de Saint-Martin, c’est désormais un juge du Pôle d’Instruction Criminelle de Pointe-à-Pitre qui est chargé de l’affaire. Il ne nous était pas possible hier mercredi, de joindre le magistrat du Pôle.
Par ailleurs, dans l’affaire du meurtre d’un autre jeune d’une vingtaine d’années, abattu dimanche à Hameau du Pont, les enquêteurs poursuivent leurs investigations. Aucune arrestation n’a eu lieu pour le moment. Dans leur communiqué, les gendarmes précisaient que les deux affaires n’étaient pas liées.


Plus d’informations dans votre quotidien

Aline Choisy s’adresse à la jeunesse de Saint-Martin

« (…)Je les ai connus tous les deux Rigobert et Jean Dany ! Je me souviens d’eux comme étant des enfants réservés et timides alors qu’ils n’avaient que 4 ans ! Puis ils s’en sont allés poursuivant leur scolarité comme ils le pouvaient ! Ils ont affronté les difficultés que tous nos adolescents connaissent à Saint-Martin et pourtant ils n’étaient pas les plus méchants ! Ils nous ont quittés dans la fleur de l’âge alors qu’ils commençaient à peine à construire leurs vies d’adultes. (…)
Pourquoi n’entendons-nous pas les ténors de la lutte contre la violence ? Pourquoi n’entendons-nous pas nos élus ? Où sont les beaux projets ? Ah, Leurs morts ne touchent pas le monde économique de ce pays ! (…)
Est-ce une tare d’être jeune à Saint-Martin ? Est-ce que les jeunes sont des moins que rien à Saint-Martin ? Qu’avons-nous fait pour empêcher Gigi et tant d’autres d’être condamnés par la justice ? Malheureusement, la dérive ne s’arrêtera pas avec la disparition de Gigi ! (…)
Elus, Parents, serrons-nous les coudes et ayons le courage d’entendre ce que nos enfants veulent nous dire et auxquels nous ne donnons comme seule réponse que : « De mon temps, j’avais, j’étais…. ! » Notre temps ne sera jamais celui de nos enfants ! Les années passent et ne pourront jamais être les mêmes ! (…)
Jeunesse saint-martinoise, tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir ! Ne baissez pas les bras ! Bien au contraire il y a en vous les futurs leaders de ce pays, il est temps de vous mettre sur les starting-blocks et ne pas laisser mourir ce Sweet Saint-Martin ! L’heure est venue pour vous de vous prendre en charge vous-mêmes ! Nous sommes là avec vous, mais il n’y a que la jeunesse qui puisse sauver la jeunesse !».

Aline Choisy, maman meurtrie




Plus d’informations dans votre quotidien

Transports De nouveaux macarons pour lutter contre le transport clandestin

La nouvelle signalétique des transporteurs de Saint-Martin La Collectivité assurera dès cette fin de semaine la distribution d’insignes adhésifs, d’identification aux exploitants de taxis, TCP (bus) et TCI (minibus) en situation régulière. Seuls les exploitants dont l’autorisation est en cours de validité pourront se voir apposer les autocollants sur leur véhicule attitré, quelle que soit l’activité de transport exercée (bus, taxi, TCI). Cette opération intervient dans le cadre de la lutte contre le travail clandestin. Un exemplaire des insignes sera apposé aux pare-brise avant et arrière des véhicules aux normes. Cet insigne sera renouvelé chaque année civile. Les macarons diffusés à l’époque de l’administration communale deviennent dès lors nuls et non avenus. Une large information sera effectuée auprès du grand public, des autorités, et professionnels du transport.

Plus d’informations dans votre quotidien

Consulter les archives du journal le Pelican
Le pélican - le quotidien de Saint MartinConcordia - Centre Llobrégat
Tél. 05 90 52 21 45
Fax 05 90 52 21 07
lepelican@domaccess.com